Certaines missions commerciales sont réfléchies de manière à pouvoir contribuer à des “communs”, visant aussi à impulser une logique de pérennité des actions, et de questionner les jeunes sur leur rapport au travail à l’ère du numérique et des plateformes dites collaboratives (uber, airbnb, etc…)

Par exemple, quand la mairie leur a demandé une prestation d’aménagement du jardin du quartier, nous les avons aidé à animer un temps de rencontre avec les habitants pour qu’avec les jeunes, ces personnes puissent participer à cette mission et réfléchissent ensemble à l’aménagement de l’endroit dans une logique de jardin partagé investi sur le long terme. Sans cela, la prestation aurait été de nettoyer le jardin et le travail ce serait arrêté là, sans appropriation aucune des habitants ni même des jeunes. En 2016, l’aménagement de ce jardin a été reconduit dans cette logique participative et contributive. On peut désormais y trouver quelques plantes et légumes. L’idée est aussi de penser le Kpa-cité comme un commun, permettant à une communauté de personnes de s’impliquer autour de ce programme et de pouvoir s’en saisir librement.

Plutôt que de réaliser la prestation de jardinage, les jeunes ont organisé une rencontre avec les habitants pour réfléchir à l’aménagement du jardin. Ainsi, les habitants se sont impliqués dans les travaux et s’approprient l’espace. Une première étape pour faire de cette place un commun géré ensemble.

Les biens communs , ou tout simplement communs , sont des ressources, gérées collectivement par une communauté, celle-ci établit des règles et une gouvernance dans le but de préserver et pérenniser cette ressource. Des logiciels libres aux jardins partagés, de la cartographie à l’énergie renouvelable, en passant par les connaissances et les sciences ouvertes ou les AMAPs et les épiceries coopératives, les « Communs » sont partout ! En d’autres termes on peut définir les communs comme une ressource (bien commun) plus les interactions sociales (économiques, culturelles et politiques) au sein de la communauté prenant soin de
cette ressource. On peut aussi définir les biens communs comme la recherche par une communauté d’un moyen de résoudre un problème en agissant au bénéfice de l’ensemble de ses membres. Défintion : http://lescommuns.org

Une sensibilisation sera menée montrer aux participants qu’il est possible de s’orienter sur des plateformes coopératives qu’ils peuvent s’approprier ensemble. Par exemple, à côté de Deliveroo ou Uber pour lancer un système de livraison à vélo, il est aussi possible de lancer sa propre plateforme grâce à des outils mis à disposition sous licence libre et maintenus par des communautés au niveau international. C’est le cas du “commun” Coopcycle, une plateforme libre que chacun peut déployer localement pour lancer son système de livraison à vélo.

M